Une question ?

Toutes les questions /réponses

Votre recherche concerne :

Ou

Votre recherche : Nutrition Gourmande

  • Actifry permet de faire des frites à 3 % de matière grasse. Je peux donc en manger tous les jours ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnisteL'équilibre de l'alimentation passe par la variété, et la consommation quotidienne d’un plat, quel qu’il soit, n’est pas souhaitable. En revanche, il est parfaitement envisageable, dans un équilibre alimentaire global, de consommer des frites Actifry deux fois par semaine. Mais vous pouvez tout à fait utiliser votre Actifry tous les jours, puisque cet appareil permet de cuisiner de nombreux plats originaux et gourmands.

  • Certaines huiles sont reconnues pour leurs vertus. Comment Actifry les préserve-t-elle ?

    Avec ActiFry, l’huile n’est utilisée qu’une seule fois, contrairement aux friteuses électriques qui cuisent différents aliments avec le même bain. De plus, comme le mode de transfert thermique est maîtrisé et la température régulée automatiquement, ActiFry limite l’altération des huiles et la formation de composés de dégradation. Elle préserve de ce fait leurs vertus nutritionnelles, à commencer par l’apport en acide oléique et oméga 6.

  • Comment agrémenter les aliments cuits à la vapeur ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièrePour accompagner les saveurs des aliments, n’hésitez pas à opter pour des herbes aromatiques, comme du thym, du persil, de la ciboulette, de l’estragon ou du cerfeuil. Vous pouvez les ajouter dans le plateau supérieur Vitacuisine, pendant que votre poisson ou votre viande cuit et que votre cuiseur vous concocte un repas complet (on peut en ajouter également dans les paniers vapeur). Les poissons se marieront très bien avec du fenouil par exemple. Vous pouvez également préparer un lit d’oignons, de citron ou d’orange sur lequel vous déposez viandes, légumes ou poissons. Les aliments cuits à la vapeur peuvent aussi être relevés avec une sauce, qu’elle soit salée (sauce pesto, sauce au gingembre…) pour accompagner vos viandes et poissons ou sucrée (au chocolat, aux fruits rouges…) pour donner plus de goût à vos préparations fruitées.

  • Comment faire pour obtenir des viandes moelleuses ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièrePour obtenir une viande moelleuse, il faut limiter les pertes d’eau au cours de la cuisson. L’idéal est donc de réaliser une cuisson dans une enceinte humide. Cependant, afin d’obtenir des viandes à la fois moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, l'idéal est de combiner convection naturelle et vapeur. C’est pour cela que Seb a conçu le four combi-vapeur Vita Délice.

  • Comment inciter les enfants à manger des légumes ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièreMélangez-les à quelque chose qu'ils mangent spontanément avec plaisir ! Proposez-leur des spaghettis aux poivrons et courgettes grillés, du riz aux brocolis et grains de maïs, de la purée de pommes de terre et carottes, en augmentant peu à peu la proportion de légumes. De même, incorporez des pâtes colorées ou de forme amusante (fusili, farfalle) à vos grandes salades d'été. Surtout, soignez la présentation des plats ou des assiettes, jouez avec les couleurs, sculptez, dessinez... Vous verrez, les légumes, c'est une vraie partie de plaisir !

  • Cuisiner prend du temps et moi, j'en manque déjà ! Comment faire ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièreOn ne cuisine plus aujourd'hui comme le faisaient nos grands-mères ! Il n'est évidemment pas question de passer deux heures derrière les fourneaux pour chaque repas. Vous pouvez d'abord limiter le temps de préparation en optant pour des légumes surgelés prêts à l'emploi. Ensuite, pensez aux appareils conçus pour vous simplifier la vie. Avec la gamme Nutrition Gourmande, SEB a imaginé des ustensiles très autonomes, qui demandent peu ou pas de surveillance : vous n'êtes plus "coincée" en cuisine. Et puis, quand même, à l'occasion, prenez le temps : imaginer un menu, le réaliser vous-même tranquillement, et savourer le plaisir de vos convives… quel bonheur, non ?

  • Dans quelle mesure est-il possible de réaliser un repas équilibré en ne cuisinant qu’avec le four Vitadélice ?

    Vitadélice a été conçu pour favoriser une alimentation équilibrée et diversifiée, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Ce four permet en effet d’obtenir la meilleure cuisson pour chaque famille alimentaire. Par exemple, grâce à la fonction vapeur, les légumes conservent toute leur richesse en vitamines et polyphénols ainsi que leurs caractéristiques organoleptiques. En complément, et dans la perspective d’un repas complet, la cuisson en mode combiné permet d’obtenir des viandes moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, en misant sur la cuisson par radiation et diffusion.

  • En quoi les huiles sont importantes dans l’équilibre alimentaire ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnisteL’être humain, quel que soit son âge, a besoin d’acides gras saturés pour fournir de l’énergie, d’acides gras mono insaturés pour réparer les membranes cellulaires et d’acides gras poly insaturés essentiels pour participer à la production d’hormones indispensables au fonctionnement de l’organisme. Et ce sont les matières grasses, en particulier les huiles, qui apportent ces acides gras. Elles sont donc indispensables à l’équilibre alimentaire.

  • Est-il préférable de manger du poisson plutôt que de la viande ?

    La réponse du Dr.Recchia – NutritionnisteLe poisson constitue une excellente source de protéines, tant en quantité (18 à 20 %) qu'en qualité. Sa valeur biologique est identique à celle de la viande, mais il se digère bien plus rapidement. Il apporte également du phosphore, de l’iode, du potassium, du calcium et du cuivre. La variabilité de sa teneur en matières grasses explique la classification en poissons maigres, semi-gras et gras. Ses lipides montrent une grande richesse en acides gras poly insaturés, dont les effets bénéfiques sur les maladies cardio-vasculaires, le stress et la mémoire ne sont plus à démontrer. Le poisson contient aussi moins de cholestérol que la viande. Pour prévenir les risques cardio-vasculaires (infarctus, athérosclérose, artérite...), il est donc conseillé de consommer du poisson 3 fois par semaine. En complément, il convient également de manger de la volaille et du porc (riches en protéines et acides gras mono insaturés) ainsi que du bœuf (riche en protéines et en fer).

  • Est-il vrai qu’il ne faut pas trop laver les légumes ou les fruits avant de les manger crus ou de les cuire ?

    La réponse du Dr Recchia – nutritionnisteIl est indispensable de laver les légumes et les fruits avant de les consommer ou de les cuire, afin d’éliminer les souillures éventuelles. En revanche, un trempage prolongé n’est pas à conseiller, car il peut induire des phénomènes de lessivage des micronutriments essentiels.

  • Et quelles frites convient-il d’utiliser ?

    Précuite dans un bain d’huile chauffé, la frite surgelée contient déjà de la matière grasse avant la cuisson domestique. On privilégiera donc les frites fraîches, au taux de matière grasse sensiblement plus faible (attention les frites fraîches crues contiennent 0% de MG). De même, il est recommandé d’opter pour des frites à coupe large : en effet, plus la frite est fine, plus le rapport surface/volume est élevé, et, avec lui, la quantité de matière grasse absorbée.

  • Il faut manger du poisson deux à trois fois par semaine. Je le fais toujours à la poêle, comment varier ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièreLe poisson se prête à de nombreux modes de cuisson. Le plus classique est le court-bouillon. Si vous en avez le temps, préparez votre bouillon vous-même en faisant cuire à l'eau des légumes à pot-au-feu et des herbes aromatiques. Un régal et pas la moindre matière grasse ! Autre cuisson possible : la papillote. Disposez votre filet de poisson sur une feuille de papier sulfurisé, ajoutez de petits dés de légumes, de l'oignon, des olives (ou tout ce qu'il vous plaira), refermez soigneusement et déposez le tout dans le panier du cuit-vapeur. C'est vite fait et le résultat ravira vos yeux et vos papilles ! Tenté ? Découvrez de nombreuses autres idées de recettes saines et gourmandes.

  • Je n’ai pas envie de me priver de plats en sauce, de gâteaux... Faut-il vraiment que chaque repas soit diététiquement correct ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnisteDans l’idéal, chaque famille alimentaire devrait être consommée quotidiennement. Mais, l'organisme est capable de s’adapter et de surseoir à une carence momentanée, pourvue qu’elle soit compensée dans les jours suivants. L’équilibre alimentaire se conçoit en effet à l’échelle d’une semaine. Voilà pourquoi il ne faut surtout pas se priver tous les jours, car le plaisir est essentiel à l’équilibre. Il est donc primordial d’éliminer les notions de restriction.Pour en savoir plus, consultez les règles d’or de la nutrition gourmande

  • La cuisson à la vapeur peut atteindre des températures élevées, préjudiciables à certaines vitamines. Est-ce le cas avec Vitacuisine ?

    Vitacuisine est doté d’un système de régulation de la température, afin que celle-ci n’excède jamais 100°C. Conscient du fait qu’une cuisson rapide préserve mieux les vertus nutritionnelles des aliments, SEB a développé un cuiseur vapeur qui assure une augmentation immédiate de la température de l’appareil. Ceci grâce au système exclusif de préchauffe rapide. Vitacuisine préserve 30 % de vitamines et antioxydants de plus que les autres cuiseurs vapeur. L’appareil contribue ainsi à la prévention des maladies cardio-vasculaires et du vieillissement cellulaire.

  • Les pommes de terre sont-elles à proscrire lorsque l’on veut perdre du poids ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnistePréparées sans ajout de matières grasses, les pommes de terre sont modérément caloriques (environ 90 kcal pour 100 g). Pratiquement dépourvues de lipides (0,1 g / 100 g) et pauvres en protéines (2 g / 100 g), elles doivent leur apport énergétique à leur teneur en glucides (19 g / 100 g). Ces glucides représentés uniquement par des amidons (appelés fécule) sont assimilés lentement par l'organisme ; ils sont donc énergétiques, mais certainement pas "ennemis de la minceur". Outre leur richesse en phosphore, potassium, magnésium et vitamines C et du groupe B, les pommes de terre se révèlent également une source intéressante de fibres alimentaires (2 g / 100 g) indispensables au transit. La pomme de terre offre donc une densité nutritionnelle non négligeable.

  • Pour être en bonne santé, faut-il manger uniquement des légumes à la vapeur et des viandes grillées sans matière grasse ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnisteCe qui est fondamental, en nutrition, c’est la variété et l’équilibre. L’être humain, quel que soit son âge, a chaque jour besoin de matières grasses saturées, mono insaturées et poly insaturées, en quantités appropriées. Il est donc intéressant de consommer des légumes vapeur et/ou des viandes grillées sans matières grasses pour éviter les excès. Cependant, il ne s’agit pas de ne consommer aucune matière grasse !

  • Pourquoi est-il important de ne pas sauter systématiquement un repas ?

    La réponse du Dr. Recchia – NutritionnisteNotre organisme doit se réparer en permanence. Il est donc fondamental qu’il reçoive régulièrement les nutriments nécessaires à sa réparation et à la couverture de ses dépenses énergétiques, sans avoir besoin de solliciter des mécanismes de stockage – déstockage des nutriments.

  • Pourquoi le confiturier VitaFruit est-il rattaché au thème de la nutrition gourmande alors que les confitures sont réputées pour leur richesse en sucre ?

    Le confiturier Vitafruit, développé par SEB permet de réaliser ses propres confitures, en sélectionnant ses fruits et, surtout, en quantifiant le juste dosage de sucre. De plus, en optant pour le programme Vital, il est possible de réaliser des confitures nettement allégées en sucre. Un bon moyen de bénéficier des avantages nutritionnels des fruits sans les inconvénients des confitures traditionnelles !

  • Pourquoi vaut-il mieux cuire les légumes à la vapeur que dans l’eau ?

    La réponse du Dr Recchia – nutritionnisteLa cuisson à la vapeur préserve mieux la couleur, la texture et la saveur des légumes que la cuisson à l’eau. En les rendant plus séduisants, elle se révèle donc un mode de cuisson privilégié pour encourager la consommation de ces aliments précieux pour notre santé. Elle préserve aussi beaucoup mieux les vitamines et les antioxydants des légumes. Pour ne citer que cet exemple, lors de la cuisson de brocolis, la vitamine C est préservée à 86 % en cuisson vapeur (cuiseur vapeur Vitacuisine) contre 58 % en cuisson à l’eau, la vitamine B9 à 100 %, contre 61 % en cuisson à l’eau, et les polyphénols (antioxydants naturels) à 91 % contre 41 % en cuisson à l’eau.

  • Pourquoi Vitadélice est-il rangé dans la catégorie des fours alors qu’il permet essentiellement de cuisiner à la vapeur ?

    Le four Vitadélice joue la carte de la polyvalence. S’il garantit une cuisson semblable à celle des meilleurs cuiseurs vapeurs, il offre néanmoins toutes les possibilités d’un four traditionnel, permettant par exemple de cuisiner des tartes et autres gratins. Par ailleurs, en combinant les capacités du four traditionnel et celles de la cuisine à la vapeur, il est par exemple possible de cuisiner des viandes croustillantes à l’extérieur et moelleuses en leur sein. En effet, la cuisson en enceinte humide limite les pertes d’eau dans les viandes, préservant toutes leurs qualités organoleptiques.

  • Quel est le secret des confitures toujours réussies ?

    La réponse de Marie-Pierre Murat – Chef cuisinièreLa "matière première" est très importante. Choisissez des fruits mûrs à point, ni abîmés, ni véreux. Vous pouvez également utiliser des fruits surgelés, ils seront aussi bons et sains dans une confiture que les fruits juste cueillis. Ensuite, le secret réside dans la juste quantité de sucre, dans le temps de cuisson… et dans le tour de main ! Mais avec le confiturier Vitafruit, vous ne pouvez pas vous tromper. Il travaille tout seul et s’arrête automatiquement quand les confitures sont cuites.

  • Quel type d’huile est la plus adaptée à la friteuse ActiFry ?

    Quelles que soient les préférences de ses utilisateurs, Actifry préserve l’équilibre lipidique puisque l’ustensile ne nécessite qu’une faible quantité d’huile en usage unique. Toutefois, nous recommandons l’huile Isio4 qui apporte tous les éléments nutritionnels nécessaires à l’organisme (acides gras, vitamine D, vitamine E). Composée de 4 huiles complémentaires (Oléison, tournesol, colza, pépins de raison), elle préserve par ailleurs intégralement la saveur des aliments.

  • Qu’est-ce qui fait la particularité du système de cuisson de la friteuse Actifry ?

    10 années de travail ont permis à la Recherche et Développement du Groupe Seb de mettre au point une solution de cuisson unique. Elle s’appuie sur une technologie brevetée de circulation et de diffusion d’air chaud au travers des aliments. Ce système exclusif est couplé à une pale qui répartit l’huile uniformément tout en mélangeant les aliments. Ainsi, les spécificités techniques d’Actifry permettent :- de préparer un kilo de frites avec une cuillère à soupe d’huile seulement,- de varier les huiles et de préserver leurs qualités nutritionnelles,- d’ajouter des ingrédients au cours de la cuisson,- de cuisiner différents aliments comme du poulet, des calamars ou des poêlées de légumes.

  • Tous les aliments ne nécessitent pas le même temps de cuisson. Partant de ce constat, comment préparer plusieurs ingrédients en même temps dans le même appareil ?

    Si Vitacuisine a été conçu pour préparer des repas complets avec le même appareil, il s’adapte évidemment aux caractéristiques de chaque met. Ainsi, les utilisateurs ont la possibilité de soulever le couvercle pour ajouter à tout moment des aliments dans l’un des compartiments. De même, il est tout à fait possible de verser de l’eau supplémentaire, via la petite trappe située sur le côté de la base.

  • Vitacuisine est composé de trois compartiments : n’y a-t-il pas de risque de contamination aromatique ?

    Au contraire ! Son système permet d’éviter aux arômes de se mélanger pendant la cuisson : la vapeur, peu encline à propager les saveurs, traverse les aliments verticalement avant de s’échapper par le couvercle supérieur de Vitacuisine. Quant aux jus produits durant la cuisson, ils s’écoulent directement vers le récupérateur situé à la base de l’appareil. Dès lors, l’utilisateur apprécie mieux la saveur originelle des aliments naturels.

Si aucune réponse ne correspond à vos attentes, Contactez-nous