Inspirations

Retour à la mosaïque

Vive le gras !

Pourquoi, comment ?

17 juin 2013

Enfin, le bon gras… Après des années de stigmatisation féroce, les experts de la nutrition sont tous d’accord pour dire que les lipides jouent un rôle essentiel dans l’organisme et sont nécessaires pour la santé. Lesquelles et comment les choisir, on vous dit tout.

Des acides gras vraiment essentiels

 

La grande famille des lipides regroupe des matières grasses très différentes qui contribuent chacun à des processus métaboliques spécifiques. Il faut donc bien contrôler la quantité mais aussi la qualité de nos apports pour éviter tout déséquilibre. 

Pendant longtemps, la guerre des kilos a fait une chasse sans pitié aux matières grasses sans distinction. En 2010, l’AFSSA (agence française de sécurité des aliments) a révisé sa position en recommandant que les matières grasses représentent 35 à 40 % de nos apports nutritionnels. Une révolution ! 

 

A condition de choisir du bon gras, des graisses mono et polyinsaturées de préférence, qui réduisent le risque cardiovasculaire et inflammatoire. On oublie les graisses saturées de la charcuterie, des gâteaux et des plats industriels. Et on dit oui aux acides gras essentiels comme les omegas 3 et 6 que l’on trouve dans certaines huiles végétales et dans les poissons gras. Là encore, de la mesure, notre corps a besoin de 4 fois plus d’omegas 6 que d’omegas 3 mais en réalité nous consommons généralement 10 fois plus d’omegas 6 ! Un déséquilibre à corriger en privilégiant les principales sources d’omegas 3 : les huiles de lin, de colza ou de noix, les noix, les poissons gras, le tofu. On trouve les omegas 6 dans  les huiles de tournesol, de pépins de raisins,  de noisettes de d’olive, le maïs, le soja, les viandes rouges.

 

Du gras pourquoi faire ? Mais d’abord pour le plaisir du goût, il n’y a pas mieux pour exalter les saveurs. Ensuite, pour la qualité de la peau qui devient plus souple, pour perdre du poids plus facilement en limitant seulement les gras saturés, pour réguler le cholestérol, pour assurer de l’énergie en toutes circonstances et surtout, surtout, pour faire fonctionner correctement notre cerveau, composé à 60 % d’acides gras essentiels. Les omegas 3 du poisson sont champions pour stimuler les cellules cérébrales. Un capital à entretenir, non ?

 

 

Plus d"inspirations

Découvrir toute notre inspiration

Retour en haut de page