Inspirations

Retour à la mosaïque

Pâques, une tradition qui a tout bon !

Dossier

15 avril 2014

Aujourd’hui, le grand gagnant de la tradition de Pâques, c’est le roi chocolat ! Chaque année, une déferlante d’œufs, de poules, de friture et de lapins en chocolat font le bonheur des petits et des grands gourmands. Avant d’aller explorer le jardin de Mamie dans les moindres recoins, on fait le point sur une des fêtes les plus attendues de l’année !

Qui a fait l’œuf ou la poule ?

 

A l’origine, Pâques est synonyme de tradition religieuse. Si à Pâques - avec un "s" - les Chrétiens commémorent la résurrection de Jésus, les Juifs eux, célèbrent la Pâque - sans "s" -, symbole de la traversée de la Mer Rouge.

Mais au delà des religions, depuis la nuit des temps, la période de Pâques est associée au renouveau du printemps, à l’arrivée des beaux jours et surtout à la fécondité. Dans l’Antiquité, les Perses puis les Egyptiens avaient déjà l’habitude d’offrir des œufs, symboles de renaissance, de perfection et de fertilité. Cette coutume païenne va rapidement être reprise par la religion chrétienne. Elle interdit alors de manger des œufs pendant le Carême.

Cependant voilà, les poules, elles, ne s’arrêtent pas de pondre… Alors la solution, c’est de conserver les œufs, les décorer et les offrir ensuite. Il faudra attendre la Renaissance pour que les œufs de poule soient remplacés par des œufs en or sertis de pierres précieuses. Les plus connus restent les œufs de Fabergé, un travail d’orfèvre très apprécié des tsars de Russie. 

 

Vive les œufs en chocolat !

 

Au XIXème siècle, on découvre l’affinage du chocolat, merveille ! Et hop, les pâtissiers rivalisent de créativité pour créer des œufs en chocolat ! Délicieux et largement plus faciles à transporter, ils font rapidement l’unanimité... Tellement que la pratique se répand bien vite aux 4 coins du monde et va rapidement être considérée comme un art.

La tradition de cacher les œufs en chocolat dans les jardins donne lieu à différentes explications. Selon la tradition chrétienne, les cloches s’arrêtent de sonner en signe de deuil et déposent les friandises en rentrant de leur périple à Rome.

Mais dans de nombreux pays, en Angleterre, en Allemagne, aux Etats-Unis et même dans quelques régions françaises, c’est le lapin de Pâques qui fait sa tournée. Incarnant la fécondité lui aussi, il est associé à Pâques depuis le XVIe siècle. La coutume était de dire aux enfants qui découvraient les œufs que c’était un lièvre ou un lapin magique et nocturne qui les avait déposé pendant la nuit…

 

Une ménagerie de choc’ !

 

Œufs, lapins, pourquoi pas ! Mais la poule ? Tout simplement parce que c’est elle qui pond l’œuf ! Pas plus compliqué. Pareil pour les poussins.

Et enfin, il en reste un dont on ne parle pas beaucoup mais que l’on voit toujours : le poisson. Si la friture a toute sa place dans les paniers des enfants, rien d’étonnant : le poisson évoque la renaissance au printemps et est aussi le symbole des premiers Chrétiens.

Au fil des années, l’inspiration repousse les limites de l’imagination et on voit des crevettes, des abeilles, des moutons, des oiseaux… Tous à croquer évidemment !

Pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, voir notre « Pourquoi, Comment » sur l’art de faire fondre le chocolat
 

Faire fondre le chocolat

Tour du monde des traditions

 

Au Tyrol, ce n’est ni le lapin, ni les cloches qui ramènent les œufs mais la poule ! Et en Suisse, c’est le coucou. L’Australie a récemment changé son emblème (le lapin très mal vu) pour le bilby, ce  rongeur aux grandes oreilles et au nez fin. En Angleterre, en Finlande et en Suède, Pâques prend des airs d’Halloween… Déguisés en sorcières et en petits monstres, les enfants frappent aux portes pour demander des sucreries. Au Liban, en Inde, en Jordanie ou dans quelques pays du Maghreb, on profite de Pâques pour vendre des poussins multicolores sur les marchés tandis que la tradition polonaise veut que l’on s’arrose d’eau pour se nettoyer de ses péchés, c’est le "lundi mouillé". Aux Etats-Unis, la Maison Blanche organise une immense chasse aux œufs dans ses jardins en compagnie du Président. Rien que ça !

 

A table !

 

Pâques est avant tout une excellente occasion de se retrouver en famille et de partager un moment de convivialité. De nombreux pays ont des spécialités culinaires très différentes !

  • En Russie : jambon au four, kulich (un gâteau rhum-safran) ou paskha (entremets au fromage blanc)
  • En Italie : la Colomba, un gâteau en forme de colombe (symbole de la bonne nouvelle)
  • En Espagne : la Mona, une brioche dorée sur laquelle certains posent des œufs avant de la cuire
  • En Grèce : soupe aux tripes dans laquelle on cuit le cœur et les poumons de l’agneau…
  • Au Nicaragua : soupe d’iguane !

Et pour finir, quelques classiques du printemps à base d’œufs et de chocolat, pour se régaler, pas seulement à Pâques !

Retour en haut de page